Le salon virtuel des préparations naissance : la sophrologie prénatale 


Bienvenue dans cette série d’articles consacrés aux préparations naissance. Avec ce salon virtuel, j’ai eu envie de vous donner de l’information au sujet des différentes « préparations naissance » qui existent sur le marché du périnatal. Je mets entre guillemets car le terme « préparation naissance » n’est parfois pas tout à fait adéquat tant les outils proposés accompagnent bien souvent la maman et/ou le couple dans leur aventure de parentalité et ne se cantonne pas uniquement à préparer pour l’accouchement. Au travers d’interview d’experts praticiens j’ai vous apporter des réponses aux questions telles que : de quoi parle-t-on ? quels sont les principes ? quels sont les objectifs visés ? les résultats recherchés ? comment se passe une séance avec ce type de préparation ?… Mais au-delà de tout ce questionnement auquel les futures mamans/parents font face, je voulais aussi mener avec vous une réflexion autour de cette notion de « préparation naissance » et de son utilité.

Je vous invite à consulter cette vidéo d’ouverture du salon pour commencer votre exploration.

Présentation de la sophrologie prénatale pour améliorer son vécu de maternité et s’approprier son expérience de mise au monde


Les points clef de la sophrologie prénatale 

Ce qu’il faut en retenir


– Il s’agit d’une discipline qui a été créée en 1960 par le Pr Alfonso Caycedo, neuropsychiatre.

– Ses principaux objectifs étaient d’étudier les énergies positives de la conscience et de proposer des pratiques de base pour renforcer nos prises de conscience et mieux vivre notre existence.

– La sophrologie prénatale est une application de cette discipline au domaine de la maternité.

– Les exercices de relaxation, dite dynamique, qu’il propose se réalisent dans un état privilégié de conscience, entre veille et sommeil (le niveau sophro-liminal) ce qui permet d’ancrer davantage en soi ce qui est développé en séance.

– La personne qui pratique la sophrologie va pouvoir stimuler de manière autonome différentes capacités généralement peu exploitées : la détente, la concentration, la contemplation, le lâcher prise, les intuitions, la gestion du stress et des émotions, la capacité de positiver et de se projeter, un alignement avec ses valeurs, la confiance en soi et en ses capacités. Elle est ainsi amenée à développer sa qualité de vie et à découvrir ses potentialités individuelles en mobilisant le positif qui est en elle.

– Selon moi, la sophrologie présente 3 avantages essentiels à tout travail sur soi :

  • La stimulation du positif : la sophrologie a pour principe de base d’activer le positif, c’est à dire de réveiller et de stimuler les ressources intérieures de la personne. Tout ce qui peut présenter un caractère positif (ressentis, sentiments, valeurs, intuition, son, odeur, …) est dirigé vers la conscience sous forme de sensations, de mots ou d’images. Ce processus fait appel à l’optimisme et aux qualités positives du sujet pour les fixer dans sa réalité. On oublie trop souvent de mettre en avant le positif des choses que l’on vit et seul le positif permet un développement solide (de la mère, des parents, du couple, de la famille…).

  • La sophro-acceptation progressive : elle consiste à vivre par anticipation une action, une situation à venir d’une façon positive et constructive. Au lieu des projections habituellement négatives ou des fantasmes qui encadrent la maternité, la patiente choisit de mettre en place des scénarios de comportements ajustés. Ce n’est plus un inconnu qui suscite la peur auquel elle doit faire face le moment venu, mais un connu qui suscite une expérience positive déjà suggérée à et par la conscience. Une chose importante, et ce que je trouve intéressant avec la sophrologie, c’est que notre corps ne fait pas la différence entre ce qui a réellement été vécu ou ce qui a été travaillé et porté à la conscience durant une séance de relaxation. Nous emmagasinons le bien être des séances dans nos cellules. Mais surtout, en travaillant le positif de notre conscience, nous colorons celle-ci de manière positive et toutes nos expériences de vie futures n’en seront que plus fluides. Nous ne voyons, percevons, comprenons les choses qu’au travers de notre état de conscience. Si nous voyons la vie en rose et que nous sommes au sommet d’une vague, toutes les choses de notre vie auront cette coloration, cette motivation, cet engouement. À contrario, si nous sommes de mauvaise humeur, à broyer du noir, la moindre petite chose devient montagne et se fait plus pesante. L’état de notre conscience colore nos expériences.
  • Un temps de qualité pour se rencontrer : les exercices se font de manière dynamique mais dans une ambiance intérieure de calme et de détente profonde qui facilite la rencontre avec son intériorité profonde. Dans notre société occidentale, nous avons peu l’occasion de nous arrêter pour nous demander qui nous sommes vraiment, ce que nous attendons de la vie, ce que nous avons envie de célébrer. Les exercices de sophrologie sont assez simples et adaptés à notre « ignorance » du rendez-vous privilégié avec soi-même et son bébé. Ils nous apportent un temps de qualité guidé pour une efficacité assurée. Au départ la conscience est comme un cheval fou, non dressé, qui part dans tous les sens. Mais petit à petit on apprend à « dompter » cette conscience et à être plus à l’écoute, nous avons moins de pensées parasites et plus de vivance intérieure. On se sent comme ré-enchantée car tellement plus connectée à soi-même.


Les résultats obtenus grâce à cette approche


En tant qu’outil de préparation à la maternité, la pratique de la sophrologie est particulièrement intéressante pour la future maman et a présenté dans mon cas des avantages majeurs (il doit y en avoir certainement d’autres propres à chacune) :

  • La pratique des différents exercices apporte une meilleure gestion des désagréments de la grossesse. Dans la vie de tous les jours, cette relaxation dynamique concentrative vous aide à mieux faire face aux petites difficultés telles qu’une respiration peu aisée due aux congestions physiologiques de la femme enceinte ou à la place que prend le bébé dans l’abdomen (surtout au 3ème trimestre), les nouvelles formes qu’imposent la grossesse, les jambes lourdes de fin de journée, les maux de dos dû au poids de cet utérus gravide, les insomnies, les nausées de fatigue, etc. En outre, l’accent étant davantage mis sur le vécu du positif (du corps, des sensations, des émotions, …), les éléments négatifs tels que les désagréments de grossesse prennent de moins en moins de place. Les choses sur lesquelles nous portons notre attention grossissent et si l’attention se tourne vers un vécu positif de la grossesse, ce vécu deviendra réalité vécue.
  • La gestion des peurs et des angoisses face à l’accouchement. En faisant prévisualiser les différentes étapes de l’accouchement, les séances de sophrologie permettent de diminuer l’anxiété liée à la peur de l’inconnu. Elle aide à anticiper la situation pour mieux l’appréhender. Cette sensation d’inconnu est diminuée et vous vous sentez plus présente pour vivre cette expérience.
  • La gestion de la douleur et l’accouchement en pleine conscience. Au plus vous pratiquez de séances de relaxation, au plus facile vous arriverez à vous mettre dans un état de relaxation profonde. Un tel état, peut diminuer la perception douloureuse et l’intensité des contractions ce qui vous permettra de mieux les accompagner dans leur travail d’ouverture. Cette détente vous aidera aussi à éviter toute fatigue inutile et à n’offrir aucune résistance musculaire au bon déroulement de l’accouchement, ce qui le rend, généralement, plus rapide. Vous n’êtes pas déconnectée de votre bébé et du travail qui s’opère en vous, vous en êtes toute remplie et en conscience. Vous ne luttez pas contre une sensation douloureuse mais vous accueillez l’ouverture et la rencontre.
  • La diminution du baby-blues lié à un manque de repères. Généralement, une femme enceinte place l’accouchement comme l’événement ultime de la grossesse alors que d’une certaine manière il n’est que le point de départ d’une nouvelle vie. La nouvelle accouchée se retrouve souvent perdu et en manque de repère face à cette toute nouvelle dynamique. Les séances de sophrologie, par la technique de futurisation, vous propose de voyager également dans l’après accouchement, dans cette vie ou votre bébé est présent physiquement. Nouvellement mère, vous n’avez ainsi pas de manque de repère après l’accouchement et vous le replacez dans une histoire continue.
  • Une meilleure libération hormonale favorisée par cet état particulier de détente et de vigilance, de respiration et de posture. Durant le travail d’accouchement, le pôle préfrontal du cerveau, lieu de l’anticipation, de la prévision, de l’angoisse, du bagage de la civilisation, doit être « déconnecté » des autres régions cérébrales, comme mis sur « off ». Dans cette situation de déconnexion, la femme peut alors retrouver l’accouchement naturel » tel qu’il est inscrit dans son cerveau archaïque. Il semblerait que cette posture du 3ème degré et cette préparation progressive au « lâcher prise » favorisent cette mise en veille. La femme peut alors quitter un état de crispation involontaire et le corps est alors dicté par sa propre physiologie hormonale.


Les témoignages de parents

Voici un beau témoignage de Julie qui se met à vous parler de la sophro et de ce que ca lui a apporté dans le cadre de mon suivi vers la minute 5 

Concrètement, comment se déroulent les séances ?


Une séance dure en moyenne 10 à 45 min selon le niveau d’entraînement et ce que l’on souhaite travailler. Les séances se composent ainsi :

  • On commence toujours par une sophronisation de base (mise dans un état de relaxation et d’écoute de son monde intérieur) et on termine par une désophronisation (reprise du tonus habituel) et un dialogue écrit ou oral du vécu de la séance.
  • Entre les 2, la composition de la séance dépend un peu de l’objectif poursuivi et du stade d’évolution dans ta pratique. Des exercices des différents degrés peuvent être combinés les uns aux autres. Entre chaque exercice, il peut également avoir des pauses d’intégration afin d’amener les sensations ou les phénomènes vécus à la conscience et de s’en rendre compte.

Remarque : le Pr Caycedo en inventant sa méthode a mis en place tout un vocabulaire et un terpnos-logos (ton lent et monocorde) pour chacune des techniques.


Et pour que ce soit encore plus concret, je vous propose ici une petite séance  Cadeau à toutes les futures mamans  


Lien vers les autres « préparations naissance »

Le yoga prénatal L’hypno-naissance  La respiration consciente    Le chant prénatal La doula
   La préparation aquatique     La sophrologie   L’ostéopathie   La préparation affective La couture en conscience
signature-SW3

Derrière « Eclore et moi » il y a une sage-femme. Je m’appelle Stéphanie, je suis belge et maman de 3 enfants. J’accompagne à distance (en ligne, partout dans le monde) et localement (Bruxelles - Rhode-Saint-Genèse) des femmes qui veulent vivre une maternité qui leur ressemble avant, pendant et au-delà de la grossesse. Je travaille avec des femmes qui aiment comprendre ce qui se passe dans leur corps (« comment ça marche ? »), dans leurs émotions (« qui suis-je ? ») et qui aspirent à vivre des choses pleines de sens. Mon objectif est avant tout de donner confiance aux (futures) mamans pour qu’elles puissent augmenter leur niveau de bien-être en tant que femme. Selon moi, la maternité est un formidable levier de transformation positive pour la femme. C’est l’occasion de vivre une aventure d’amour au service de qui vous êtes et de qui vous voulez être. Si vous voulez en savoir plus, contactez-moi, sans hésiter ;-) → Cliquez ici pour en savoir plus

seance-rencontre8

«Vint un temps où le risque de rester à l’étroit dans un bourgeon était plus douloureux que le risque d’éclore»

- Anaïs Nin

Pin It on Pinterest

Share This
Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.