Que savoir à propos de la péridurale ?

Que savoir à propos de la péridurale ?

Pour se positionner, ni pour- ni contre, sur son chemin et prendre une décision éclairée le moment venu


Dans cette vidéo, je tente de répondre à la question qui m’a été posée par un papa en consultation il y a quelques jours et qui me demandait « Qu’est-ce que je dois savoir au sujet de la péridurale ? ». C’est une question intéressante et en même temps à laquelle il est difficile de donner une réponse en quelques minutes. La thématique de la péridurale aborde beaucoup de notions annexes et il s’agit plus à mon sens d’un cheminement que d’un raisonnement “pour ou contre”. Je vous laisser écouter cette vidéo et me faire un retour si vous en avez le désir sur l’apport qu’elle a pour vous.



Belle naissance à toutes <3

Avec tendresse,

signature-SW4

 

 


Date de terme à 40 semaines? Et si la grossesse avait son propre rythme

Date de terme à 40 semaines? Et si la grossesse avait son propre rythme

40 weeks? Birth has a right time – not a scheduled time


Dans le cadre de la semaine mondiale de l’accouchement respecté de 2017, j’ai décidé d’aborder ce thème de la date de terme d’une grossesse. Cette fameuse date présumée de l’accouchement…. Qu’est-ce qu’on en fait ? quelle est sa valeur et son influence sur le déroulement de la grossesse et de l’accouchement ? Je vais vous en parler sur ma page Facebook toute cette semaine et récolterai tous les liens vidéo/fiche ici, dans cet article.


« Date de terme » ou plutôt « période de terme »


Voici la première vidéo dans laquelle je vous parle de cette notion de date de terme que l’on pose à chaque grossesse a 40 semaines d’aménorrhée ou 41 selon le pays dans lequel on se trouve. Je vous explique que cette notion pourrait être remplacée par une notion de « période de terme » pour correspondre davantage à notre physiologie plutôt qu’à des considérations légales et éloignées des études scientifiques sur le sujet.  Cette période de terme irait de 37 à 42 semaines et donnerait à la femme un reflet d’une réalité qui tient compte des variations individuelles et du caractère incertain du moment de la naissance. Cela mettrait en autre beaucoup moins de pression sur la femme a l’approche de cette fameuse « date de terme » et rendrait le suivi plus individualise dans le respect du rythme de cette femme et de ce bebe. En tout cas, c’est ce qui est à souhaiter 😉

 


Quels sont les risques d’un dépassement de terme ?


Dans cette nouvelle vidéo, je vous partage les risques souvent invoqués lorsqu’on parle de dépassement de terme et je vous donne un petit outil pour pouvoir prendre votre décision en tant que parents informés et en concertation avec l’équipe qui vous suit médicalement. A vos réactions et commentaires, c’est une discussion ! 😉


Déclenchement


Dans cette troisième vidéo, je vous parle de déclenchement ! Sujet sensible 😊 Vidéo qui a dû être prise en 2 fois et j’espère que c’est cohérent 😉 Je vous parle du quand, comment, pourquoi et conséquences du déclenchement. Comme pour les autres vidéos, à vos réactions, je lance une discussion ! 😊

Belle journée à toutes ❤

Se projeter dans son idéal accouchement pour se permettre de le vivre

Se projeter dans son idéal accouchement pour se permettre de le vivre

Au lieu d’éviter de rêver de peur d’être déçue…


Dans cette vidéo je vous parle du fait que se projeter dans son idéal d’accouchement n’est pas prendre le risque d’être déçue si ça ne se passe pas comme imaginé mais c’est au contraire s’ouvrir les portes à se mettre en route vers cet idéal.

C’est une nuance importante à avoir car elle change tout de la posture interne qu’on se donne face à son accouchement. On a un idéal en tête qui nous aide à augmenter notre niveau de confiance en nous dans notre capacité à vivre cet idéal.

Se projeter dans un idéal veut dire plusieurs choses :

1/ être au clair avec ce que l’on souhaite vivre, la destination que l’on vise ;

2/ se mettre en route, se mettre en action vers cette destination. Se mettre en route veut dire non seulement prévoir tout ce dont on a besoin pour vivre ce souhait mais aussi déterminer ce dont on aura besoin si les choses ne devraient pas se passer exactement comme prévu. La question est alors de se demander « comment pourrais-je adhérer au mieux à la réalité (de qui, quoi, comment) ? » pour se l’approprier comme étant son histoire.

C’est une vidéo assez courte et la mise en œuvre de cette posture demande plus d’effort, de temps et d’implication, mais c’est une nuance importante à diffuser 😉

Bonne écoute,

 

Les partages autour de l’accouchement respecté

Les partages autour de l’accouchement respecté

Et si les femmes avançaient vers la naissance avec confiance, baignées d’histoires réconfortantes et inspirantes*

*des histoires réconfortantes et inspirantes ne sont pas des histoires où tout se passe forcément comme dans un roman à l’eau de rose. De telles histoires sont possibles lorsque, peu importe les circonstances dans lesquelles elles se sont écrites, la femme s’est sentie soutenue, informée, rassurée et respectée tout au long de son aventure ! 

Bonjour et bienvenue dans cet article réalisé dans le cadre de la semaine mondiale sur l’accouchement respecté (SMAR, pour en savoir plus, cliquez ici). Pendant une semaine, j’ai voulu donner la parole aux femmes ayant vécu un accouchement respecté et aux professionnels travaillant à offrir ce type d’expérience aux femmes. J’ai également voulu vous parler de la thématique de cette année 2017 « le terme de la grossesse » mais l’ai fait sur une autre page, ICI.

Alors la question est : Pourquoi ? Qu’est-ce que j’ai voulu montrer avec cette initiative ?

Différentes choses 😊

  • D’abord, je voulais montrer que la notion de respect peut être très variable d’une personne à l’autre.
  • Ensuite, je voulais souligner que même dans un contexte médicalisé par nécessité, le respect peut faire partie de l’aventure et que « accouchement respecté » n’est pas l’opposé de « accouchement avec complications » tout comme il n’est pas le synonyme de « accouchement naturel ».
  • Je voulais aussi montrer que l’accouchement est une magnifique expérience qui se passe dans le corps de la femme et sur le corps du bébé, et que de ce fait, un respect de la manière dont la femme souhaite vivre les choses est un essentiel et un incontournable.
  • Je voulais aussi parler du fait que le respect que l’on peut témoigner à une femme, un bébé, un couple est un ingrédient qui gage déjà du bon déroulement de la naissance ; la femme se sent alors plus compétente et s’approprie l’histoire qui est en train de s’écrire.
  • Je voulais aussi pointer le fait que le respect n’est pas quelque chose dont on peut faire l’économie en cas d’urgence, que c’est une posture à avoir et qui fait toute la différence pour cette famille qui vit son « one time life » (or maybe 2, 3, 4 time life 😉) !
  • Je voulais aussi dire que les femmes ont le droit de définir ce qu’elles veulent vivre et de trouver les professionnels prêts à les accompagner sur leur chemin du « donner la vie ».
  • Je voulais aussi rendre compte que vivre une naissance dans le respect impacte au-delà de ce moment ponctuel dans le temps et influence également le déroulement de la suite, de la vie avec bébé, de la vie en tant que femme.
  • Enfin, je voulais aussi dire que la façon dont on met au monde nos bébés a peut-être plus d’influence sur eux qu’on n’ose le croire… et que peut-être, en offrant plus de respect à ce moment sacré, on participe à notre échelle d’individu à construire un monde meilleur et plein d’amour. 

Dixit la sage-femme idéaliste que je suis et passionnée par mon métier, littéralement mobilisée et sous la charme de la beauté de ce moment : la mise au monde de nos petits d’Homme.

Il doit encore y avoir des choses à dire dans la cadre de cette belle semaine mais je vais leur laisser la parole. Avec leurs mots, je suis certaine qu’elles vous raconteront tout ce qui est bon de dire pour changer le regard et ouvrir à plus de respect et de douceur.


Les interview


Je suis ravie de commencer cette série d’interview avec Sophie 🙂 Sophie Gamelin-Lavois est en effet à l’origine de ce projet de semaine mondiale de l’accouchement respecté. J’ai eu la chance et le plaisir de pouvoir lui poser quelques questions pour qu’elle puisse nous en dire plus et mettre ces mots sur cette initiative. C’était une super rencontre pour moi et j’ai vraiment apprécié écouter Sophie parler de ces différentes notions de respect, de maternité, de choix, de projet… Merci d’avoir accepté de partager ce moment avec moi ! ♥

Sophie, je suis dans le chaudron de l’ocytocine depuis toute petite


Le site Internet de Sophie: projet de naissance

La page Facebook de Sophie: lettre périnatalité


Maureen, je recommencerais 15 fois !


Voici le partage de Maureen, maman d’une petite fille d’un an qui a accouché à l’hôpital de Namur. Le respect pour elle va dans les deux sens: pour la femme et pour l’équipe qui encadre l’accouchement.


Stéphanie, on peut se faire confiance


Pour Stéphanie, maman de 3 enfants et doula, le respect de l’accouchement est d’avoir la possibilité de choisir comment, où et avec qui on veut accoucher

Voici le site de Stephanie: https://www.lunaissance.be/


Jennifer, j’ai pu toucher à ma puissance de femme grâce au respect que j’ai reçu


Pour Jennifer, maman de 4 enfants et doula, cette notion de respect implique que le personnel médical qui entoure la maman soit à l’écoute de ce qu’elle veut et ce qu’elle ressent et lui donne le temps de vivre ce qu’elle a à vivre.

Voici la page Facebook de Jennifer: Une bulle en douceur


Carine, un accouchement respecté peut réparer le précédent


Carine est maman de 2 enfants et vit en Ecosse. Selon elle, le respect apporté à l’accouchement n’est pas une attitude à avoir uniquement le jour J mais  est un suivi qui va de l’avant à l’après en passant par le pendant pour assurer une continuité sécurisante à la maman. Ça coupe brusquement à la fin de l’interview mais l’essentiel de son message y est 😉

Page 1 sur 41234

Pin It on Pinterest

Réinitialiser le mot de passe
Veuillez entrer votre email. Vous allez recevoir votre nouveau mot de passe par email.